Il fut instauré par Moustache le 28 novembre 2003 lors d'un match contre les Old Blagues/Picsous de Clichy.

 

Et comme l’humour corse, s’il peut prêter à sourire, il n’est pas fait pour rire.

 

Le tagadatsointsoin est un objet de culte au sein de la famille VB.

 

 

 

 

 

Le tagada, quoi qu’est-ce ?

 

 

Au premier abord, il s’agirait d’une idole. Idole parvenue du fond des âges, indatable, immémoriale. Les connaisseurs parlent d’un chef d’œuvre de l’art catalan primitif (sic), mais le débat n’est pas clos à vrai dire.

 

Cependant cette idole est bien plus qu’une simple œuvre de ferronnerie, c’est un trophée.

Et celui-ci revêt un office bien particulier au sein des Vieilles Branches.

 

Le tagada révèle le panthéon des VB !

 

 

 

Le tagada, Comment ?

 

Ce trophée reflète le plus beau geste technique du monde de l'Ovalie VBesque, et bien sûr exécuté pendant un match : il en va ainsi d’un effroyable plaquage d'arbitre, d’un salvateur coup de pied de dégagement arrière, d’une redoutable fausse vraie feinte de passe au juge de touche...

 

Obsession de tout joueur présent sur le pré, ce véritable Oscar de l’ovale, décerné de manière absolument impartiale (comme toujours dans les sports britanniques...), est une marque de respect et de reconnaissance de gestes rugbystiques hors normes.

 

Et bien souvent, il vaut décoration pour service rendu à l'équipe...

 

Il est remis en jeu lors de chaque match. Ce qui n’empêchera pas un prodigieux joueur de le conserver s’il s’applique ! Ce qui arrive... Gloire aux heureux élus !

 

Ce trophée s’accommode d’une toute petite contrainte tout de même (il en va ainsi de toute gloire…). Il doit être ramené à chaque entraînement, sous peine de sanctions convertissables en pitchers… Que vous soyez cyclistes, jeune marié ou enivrés, cette règle est incorruptible !

 

 

 

Le tagada, avant ?

 

Les plus anciens parfois, très tardivement, se souviennent d’un Tagadatsouintsouin aujourd’hui disparu.

 

Un tagada plus ancien encore que cette idole catalane !

 

Et ils ont raison les vieux ! Ce qui ressemble à une légende d’aïeux est bien vrai !

 

Malheureusement ce trophée n’a pas survécu à l’amour que lui portait notre Burnox national, après l’avoir enlevé de haute lutte !

 

Mais rien d’autre ne peut être écrit à son sujet… Une légende est une légende !!

 

 

Le palmarès n'est pas complet... Pas encore !

VB récompensés... Forcez votre modestie !